FABRIQUER SON SAVON SAPONIFIÉ À FROID (environ 1 kg)

Introduction

Le savon saponifié à froid est une bonne alternative zéro déchet au gel douche car il n'a pas besoin de contenant. De plus, il peut être utilisé à la fois dans la salle de bain et pour l’entretien de la maison. Son action multi-usage vous permettra d’avoir une routine minimaliste et zéro déchet en plus de réaliser des économies !

Cependant, il est souvent difficile de trouver dans le commerce un savon qui soit de qualité  et écologique car même s’il est bio, il peut parfois être fabriqué à partir d’huile de palme et contenir des additifs.

Pour avoir la certitude de la composition de vos savons, voici un tutoriel pour apprendre à fabriquer ses savons chez soi. En plus vous aurez la satisfaction de les avoir réalisés vous-même !

Un peu d’histoire…

Le savon est utilisé depuis au moins l'Antiquité. Les babyloniens l’utilisaient pour dégraisser la laine. Les Égyptiens utilisaient aussi le savon pour leur hygiène corporelle mais aussi à des fins médicinales et thérapeutiques. À l’époque, il était fabriqué à base de cendre et de graisse animale. Aujourd’hui on utilise plutôt des graisses végétales pour sa fabrication.

En théorie

Les savons saponifiés à froid sont fabriqués par réaction entre une base forte (de la soude ou de la potasse) et un corps gras (des huiles ou des beurres végétaux, ce sont des triglycérides, c’est à dire qu’ils sont composés de 3 acides gras), c’est la saponification. La saponification à froid est réalisée à température ambiante. La réaction base + acide gras donne de la glycérine et du savon. La glycérine hydrate et le savon lave. La glycérine est d’ailleurs souvent retirée des savons par les industriels.

Pourquoi le savon lave-t-il ?

Le savon est composé de molécules qui ont un côté lipophile (qui aime le gras) et un côté hydrophile (qui aime l’eau). Le côté lipophile va s’attacher à la graisse avec les impuretés qui s’y sont collées (bactéries, saleté) et le tout va pouvoir être rincé à l’eau grâce au côté hydrophile. Le savon ne tue pas les bactéries mais il permet de les faire “glisser” de notre peau et elles seront emportées avec l’eau.

Pourquoi certains savons rendent-ils les mains sèches ?

En décollant les tâches grasses de notre peau, le savon altère aussi le film hydrolipidique de la peau. Sans son film hydrolipidique, la peau est donc moins protégée contre les attaques extérieures. La présence de glycérine et d’un surgras (surplus d’huile) dans les savons pourra protéger la peau le temps qu’elle reforme son film hydrolipidique.

Fabriquer du savon c’est dangereux ?

Oui !

La soude est un produit dangereux car elle est corrosive. Elle est par exemple utilisée comme débouchant pour les sanitaires (violent quand même !). Il faut donc porter des gants et des lunettes pour la manipuler. Nous avons choisi de la soude déjà diluée à 30% mais il est aussi possible de choisir de la soude solide et de la diluer soit même pour les connaisseurs (utiliser de l’eau minérale ou déminéralisée).

Nous avons aussi choisi un surgras de 7%, cela permet d'être sûr que toute la soude a réagi. En effet, un excès de soude dans le savon le rendrait inutilisable car dangereux (pH trop élevé). Le surgras est donc un facteur de sécurité.

Pour fabriquer un savon, les quantités ne s'improvisent pas. Il existe des calculateurs en ligne pour savoir quelle quantité de soude et de corps gras il faut utiliser. Voici le lien de celui que nous avons utilisé : https://www.aroma-zone.com/info/calculateur-de-saponification

ATTENTION ! Avant de passer à la préparation il est important de :

  • Se placer dans un endroit bien ventilé
  • Désinfecter tous vos ustensiles à l’alcool (alcool à pharmacie par exemple, à 70%vol minimum)
  • Se protéger les mains à l'aide de gants (latex, néoprène, nitrile ou vinyle PVC)
  • Porter des lunettes de protection
  • Le matériel utilisé pour la saponification ne doit pas être utilisé pour autre chose si vous n'êtes pas sûrs de pouvoir bien le nettoyer
  • Demander l'aide d'un adulte si vous êtes mineur
  • Toujours verser la lessive de soude dans l'huile et non l'inverse ! Attention aux éclaboussures !
  • Idem si vous diluez votre soude vous-même, on verse la soude dans l’eau et non l’eau dans la soude.
  • Utiliser un récipient qui résiste à la chaleur. La soude à utiliser est de la soude caustique (hydroxyde de sodium), vous la trouverez diluée à 30% au rayon bricolage/jardinage ou sur internet. Par contre, les “cristaux de soude” (carbonate de sodium) ou le bicarbonate de soude vendus au rayon nettoyage n’ont rien à voir avec la soude à utiliser ici. Donc attention à ne pas se tromper !

Passons à la préparation !

Préparer votre matériel :

  • Gants
  • Blender ou un fouet et un saladier
  • Lunettes de protection
  • Maryse et spatules
  • 3 Récipients (coupelle, bol ou carafe)
  • 1 Moule à cake
  • Papier sulfurisé
  • Torchon
  • Balance de cuisine

Ingrédients

  • 900 g d’huile d’olive bio pressée à froid
  • 63 g d’huile d’olive bio pressée à froid pour le surgras
  • 393 g de lessive de soude à 30%

Protocole

  • Verser l’huile dans le robot.
  • Ajouter la lessive de soude.
  • Mélanger jusqu’à obtenir la “trace” (changement de consistance du mélange qui signifie que la saponification a commencé).
  • Ajouter le surgras et agiter de nouveau pour homogénéiser.
  • Verser le mélange dans un moule à cake protégé de papier sulfurisé.
  • Refermer le papier sur le mélange et envelopper le moule d’un torchon.

Au bout de 48h :

Démouler le savon et couper des tranches. Il n’a pas fini de réagir mais il est suffisamment dur pour être manipulé. Cela va permettre de leur donner leur forme finale et de mieux les laisser sécher.

Vos savons seront prêts au bout de 4 semaines de “cure” (temps de séchage).

Test de la langue :

Pour savoir si votre savon est réussi et s’il n’est pas caustique (soude en excès), tapotez le bout de votre langue sur le savon. Si vous sentez une sensation de picotement alors votre savon est caustique. Si vous sentez simplement un goût de savon alors le savon est réussi. Rincez-vous la bouche après avoir réalisé le test.

Si jamais vous avez fabriqué un savon caustique, ne l'utilisez surtout pas sur la peau. Jetez-le ! Vous pouvez éventuellement l'utiliser pour une préparation de lessive maison (recette ici).

Voilà, vous venez de fabriquer plus d’1 kg de savon. De quoi faire des heureux autour de vous non ?!

Le 16-08-2021

Rédigé par : Marianne

Graphisme/design : Ludivine

Sources :

https://youtu.be/JIdXIz7pTBQ

https://fr.wikipedia.org/wiki/Savon

https://www.aroma-zone.com/info/calculateur-de-saponification

https://www.aroma-zone.com/info/fiche-savoir-faire/la-saponification-a-froid